Vous êtes ici

Près de 60 % des salariés français souhaiteraient faire du télétravail

L’arrivée du numérique a révolutionné la vie des entreprises et change aujourd’hui la conception même du travail. Manuel Valls a d’ailleurs annoncé récemment « un plan national de déploiement du télétravail » destiné à rattraper le retard français et notamment permettre aux zones rurales de se développer. Dans le cadre des « rendez-vous de l’innovation », Syntec Numérique et l’institut de sondage Odoxa1 ont interrogé les salariés français sur cette pratique. Convaincue par les mesures proposées par le Premier ministre, une majorité souhaiterait pouvoir « télétravailler » afin de faciliter leur quotidien et réaliser des économies.

Les salariés français et le télétravail

  • 59 % souhaiteraient faire du télétravail 
  • L’équilibre vie privée / vie professionnelle constitue le principal avantage du télétravail pour 48 % d’entre eux 
  • 52 % considèrent le manque de confiance des patrons à l’égard des salariés comme le principal frein au développement de cette pratique 
  • 81 % sont favorables au « plan national de déploiement du télétravail » annoncé par Manuel Valls

L’objectif du plan annoncé par Manuel Valls pour 2016 est de favoriser la présence d’actifs dans les territoires ruraux, mais également de réduire la pollution de l’air et de l’empreinte carbone.

 

Le télétravail est encore trop peu répandu en France, alors même qu’il fait rêver une majorité de salariés : 59 % souhaiteraient pouvoir « télétravailler » (28 % un jour de temps en temps et 31 % au moins plusieurs fois par semaine). Ce chiffre monte jusqu’à 63 % pour les Franciliens et à 71 % pour les cadres.

C’est donc naturellement que 81 % des salariés plébiscitent les annonces du Premier ministre.

« Dans certains secteurs, des départements entiers d’entreprises, localisés dans des pays différents, travaillent et communiquent ensemble en temps réel. Cette manière de travailler est d’ailleurs acceptée sans difficulté par les clients, preuve de la maturité de l’univers professionnel. Il est à noter que le télétravail peut même devenir un outil d’aménagement du territoire puisqu’il permet à des actifs de peupler des régions moins favorisées. Il s’avère aussi être un outil d’intégration potentiel pour des personnes à mobilité réduite, par exemple », commente Muriel Barnéoud, Présidente du Collège éditeurs de Syntec Numérique.

 

Un enthousiasme motivé par le gain de temps et la préservation de sa vie personnelle

Derrière leur engouement pour le télétravail, rendu possible grâce au numérique et les outils qu’il propose (accès à son poste à distance, outils collaboratifs, messageries instantanées, conférences audio et vidéo), les salariés y voient des avantages bien réels dans leur quotidien :

  • un meilleur équilibre entre leur vie privée et vie professionnelle (48 %)
  • moins de perte de temps dans les transports (46 %)
  • des économies réalisées en termes de trajets et de nourriture (36 %)

« Ces outils ont un effet démultiplicateur : le gain de temps sur les déplacements devient un gain de productivité pour l’entreprise et un gain de qualité de vie pour le salarié. Ils permettent le dialogue entre les employeurs et les salariés, les uns y trouvant un moyen de donner un avantage différenciant à leurs collaborateurs ; les autres y voyant un avantage dans le confort de travail et une autonomie renforcée. Valeurs essentielles pour les jeunes générations… ainsi que pour les moins jeunes », explique Muriel Barnéoud.

Lire la suite dans le document ci-dessous

Descriptif de l'étude ci-dessous

 

Menu