Vous êtes ici

Le mag du numérique

  • TRIBUTERRE, une startup heureuse à Syntec Numérique

    L’adhésion a une organisation professionnelle est rarement perçue comme priorité par les créateurs de startup : temps politiques peu féconds, préoccupations éloignées de leurs centres d’intérêts et services surannés. Pour aller à l’encontre de ces préjugés et à la rencontre de ces acteurs, Syntec Numérique a lancé fin 2015 le programme 5000 Startups, un guichet unique pour représenter et couvrir les besoins des startups du numérique. Plus de 250 startups nous ont depuis rejoint. Parmi elles, Tributerre Startup de l’économie circulaire, ravie de pouvoir bénéficier des services et du réseau de notre Syndicat
  • Entreprises du numérique et responsabilité sociétale : Outscale, un acteur engagé

    En ces temps de crispation sociale, les acteurs du numérique, à l’instar des autres secteurs, doivent se poser la question de leur rôle dans la société et en matière de « vivre ensemble ». Cette dimension fait souvent l’objet de débats passionnés et passionnants au sein de Syntec Numérique, notamment à la Commission sociale. Elle fait également l’objet de plans d’actions concrets, comme celui élaboré par la commission Femmes du Numérique. Ce dernier donne des outils aux PME adhérentes afin de promouvoir, de manière concrète, l’égalité entre hommes-femmes dans l’écosystème du numérique. Il est en effet essentiel de valoriser l’éventail des opportunités ouvertes dans ce secteur, tout particulièrement auprès des jeunes femmes. Les hommes et femmes chef(fe)s d’entreprise ont également un rôle fondamental à jouer face à cet enjeu. L’engagement de Laurent Seror, Fondateur de la société Outscale, est à cet égard significatif. Mais revenons en quelques lignes sur la saga Outscale pour mieux comprendre les racines de cet engagement.

    Keonys et l’ENSAM, de l’importance du rapprochement entre école et entreprise du numérique

    L’avenir de notre industrie et de ses entreprises dépend pour une très large part des réponses que nous saurons apporter collectivement aux enjeux de la transformation numérique. Nous sommes tous concernés, Etat, entreprises, écoles, laboratoires de recherche et individus. C’est tout le sens de l’ambition du plan « Industrie du futur », qui permet à des univers et des écosystèmes, très (et souvent trop) distincts en France de se rencontrer. Il faut décloisonner les esprits et les filières, les mondes académique et entrepreneurial, d’autant plus lorsqu’on parle d’innovation et de numérique, transversaux par essence. A cet égard, le travail commun et conjoint entre Keonys et l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers ParisTech (Ensam) autour du mastère spécialisé « Management et Ingénierie Numérique des produits «(IngéNUM) (et au-delà) est remarquable.
Menu